• LLL:fileadmin/templates/jugendsession.ch/Resources/Private/Language/fr.locallang.xlf
  • Chercher
  • Media
  • Contact

Succès et Impact

Tu trouveras ici une sélection de revendications adoptées par la Session fédérale des jeunes qui sont traitées ou ont récemment été traitées par le Parlement ou qui sont suivies par certain-e-s conseillers nationaux ou aux Etats et qui ont eu une influence politique :

 Souvent les démarches auprès du parlement prennent du temps et les pétitions ne sont pas discutées immédiatement. Souvent, une fois discutées, elles agissent indirectement soit en agissant comme un input soit en étant intégrées dans d’autres débats en cours. 

Demande de prolonger le moratoire sur le génie génétique

La commission a traité la pétition en même temps que l’objet 16.056n loi sur le génie génétique. Le Parlement a décidé de prolonger de quatre ans l’actuel moratoire sur la culture des organismes génétiquement modifiés (OGM) en agriculture. Il a ainsi également donné suite à la pétition de la Session des jeunes de 2015 !

Plus d'infos

Procédure d’asile plus rapide pour les requérant-e-s d’asile mineur-e-s non accompagné-e-s

La proposition a directement été intégrée au projet de la nouvelle loi sur l’asile et acceptée par les deux chambres du parlement.

 

Plus d'infos

Centre de compétence international pour la lutte contre la cybercriminalité

La motion a été élaborée en 2002 par la « Session des jeunes » et déposée le 12 décembre 2002 par la conseillère nationale Jacqueline Fehr. La motion a été acceptée et est mise en œuvre par le DFJP.

Plus d'infos

La Session des jeunes promeut la participation des jeunes

« La Session des jeunes donne la possibilité de vivre la politique, d’accéder aux rouages de la politique, de négocier et d’élaborer des propositions. Le projet n'est pas seulement riche d’enseignements, mais il est aussi motivant et il permet de rappeler certaines choses aux politiques. » (Lisa Mazzone, conseillère nationale Les Verts) 

« Ecouter les jeunes, ce n’est pas faire preuve de jeunisme, ce n’est pas comme dire : “ Salut les jeunes, je vous aime bien. ” Non, il s’agit de les prendre au sérieux, d’écouter ce qu’ils ont à dire, de répliquer lorsqu’il y a un désaccord, et ainsi de nouer un dialogue social avec eux. C’est cela qui compte. Je pense que la jeunesse est à la recherche de valeurs et d’amitié, pour ne pas dire de solidarité ou de camaraderie. Il s'agit de valeurs essentielles dans une société. » (Ruth Dreifuss, ancienne conseillère fédérale)

« Je me suis toujours dit que la jeunesse est la société de demain, mais il serait plus correct de dire que la jeunesse est la société d’aujourd’hui, et que nous devrions donner dès aujourd'hui notre avis sur les thèmes qui nous concernent ou qui concernent notre avenir. Le monde que nous construisons aujourd’hui est celui dans lequel nous vivrons dans 20-30 ans. Ce ne sont pas ceux qui arrivent pour ainsi dire en fin de parcours qui vont nous aider. » (Participant de la Session des jeunes 2016)

La Session des jeunes promeut la formation non formelle des jeunes ainsi qu’un accès abordable au monde de la politique et de l’engagement

« Je pense que c’est très important pour nous de défendre notre opinion. D’être écoutés, car nous avons aussi une opinion. Il s’agit notamment de savoir comment nous pouvons faire entendre notre voix au quotidien, afin qu’elle soit prise en considération. Souvent, les jeunes personnes ne savent pas vraiment comment fonctionne notre système politique ni comment apporter leur contribution autrement que par les votations. » (Participant de la Session des jeunes 2016) 

« Je pense surtout que la Session des jeunes devrait motiver à s’engager. Et cela ne veut pas forcément dire qu’il faut intégrer un parti, il est possible de s’inscrire à cet événement par simple intérêt. En général, motiver les jeunes à parler de quelque chose n’est pas trop difficile. Mais leur donner le sentiment que leur voix compte, par exemple en faisant intervenir un conseiller national qui parle avec nous et qui souhaite concrétiser nos idées, c’est tout autre chose. »(Participante de la Session des jeunes 2016)

La Session des jeunes permet aux jeunes d’acquérir et de transmettre des compétences importantes

« Je trouve très important que la Session des jeunes soit organisée par des jeunes, et c’est précisément ce que nous faisons au sein du CO et du Forum. Avant la Session des jeunes, nous organisons et nous rédigeons par exemple les dossiers, pendant la Session, nous encadrons les participants et après la Session, nous faisons connaître leur travail sur la scène politique. » (Katharina Genucchi, co-présidente du CO de la Session des jeunes)