• LLL:fileadmin/templates/jugendsession.ch/Resources/Private/Language/fr.locallang.xlf
  • Chercher
  • Media
  • Contact

« Dis aux politiques, ce qu’ils doivent dire ! »

Sous ce slogan et jusqu’au 17 mars, les jeunes de toute la Suisse pourront choisir lesquels des 11 thèmes présélectionnés seront débattus lors de la Session fédérale des jeunes 2017.

Sous ce slogan et jusqu’au 17 mars, les jeunes de toute la Suisse pourront choisir lesquels des 11 thèmes présélectionnés seront débattus lors de la Session fédérale des jeunes 2017. Une occasion pour eux et elles de faire entendre leur voix ! La campagne d’affichage se fait cette année avec 4 jeunes parlementaires de différentes couleurs partisanes.

Quels sont les thèmes qui intéressent les jeunes en 2017 ? Veulent-ils/elles plutôt débattre du droit à l’adoption, de la neutralité du réseau internet, des défis des flux de migration, ou encore du financement de l’AVS ? C’est ce qu’ils/elles pourront décider en ligne du 27 février au 17 mars en choississant parmi 11 thématiques, celles qui seront ensuite débattues à la Session fédérale des jeunes. Parmi ces 11 thèmes, présélectionnés grâce à une consultation en décembre, se trouvent également le tourisme, la sécurité routière, l’intégration des personnes en situation de handicap, le système des caisses maladie, ou encore les «Sustainable Development Goals » en Suisse, les accords de libre-échange et l’inégalité des revenus et des patrimoines.

Une campagne pour promouvoir la participation 

Afin d’augmenter la visibilité de ce voting et de permettre au plus de jeunes possible d’exprimer leur opinion, une campagne vaste, mise en place avec l’agence zurichoise Léo Burnett, est diffusée dans les gares de Suisse, mais aussi dans les écoles et les réseaux sociaux. Avec le slogan : « Dis aux politiques, ce qu’ils doivent dire », celle-ci met en avant le pouvoir et la possibilité qu’octroie aux jeunes la Session fédérale des jeunes, en leur permettant d’exprimer leur avis dans un cadre fédéral et reconnu par les politicien-ne-s. 4 jeunes parlementaires se sont ainsi prêté-e-s au jeu pour imiter le réseau social Snapchat, très utilisé des jeunes : Lisa Mazzone (parti des verts/GE), Mattea Meyer (PS/ZH), Erich Hess (UDC/BE), et Christian Wasserfallen (PLR/BE).  « Donner la possibilité aux jeunes de s’exprimer à travers des débats et des groupes de travail et avec le dépôt des pétitions, comme le fait la Session fédérale des jeunes, est très important pour les jeunes, leur éducation politique et la société dans son ensemble, explique Christian Wasserfallen. J’étais ainsi très heureux de pouvoir ajouter ma pierre à l’édifice et de participer à cette campagne. »

Comme chaque année, la Session fédérale des jeunes accueillera 200 jeunes durant 4 jours au Palais fédéral à Berne. Réparti-e-s dans des groupes de travail, ils et elles débattront des thématiques sélectionnées et écriront des revendications qui seront ensuite votées le dimanche en plénum. Elle aura lieu cette année du 9 au 12 novembre et les jeunes pourront s’inscrire jusqu’au 14 septembre.