• LLL:fileadmin/templates/jugendsession.ch/Resources/Private/Language/fr.locallang.xlf
  • Chercher
  • Media
  • Contact

2014

Les participant-e-s de la Session des jeunes ont toujours eu à cœur les questions écologiques. En 2014 aussi, et ils/elles ont adopté deux pétitions contre le gaspillage alimentaire : ils/elles ont demandé plus de sensibilisation dans le cadre d’une journée nationale, plus d’informations sur les produits, généralement comestible après la date d’expiration, et des statistique sur le gaspillage alimentaire en Suisse.

Un an avant le début de la « crise des réfugiés », les jeunes discutaient déjà de mesures afin de mieux accompagner les réfugié-e-s. Ils/elles proposaient de modifier le système Dublin afin que les requérant-e-s soient réparti-e-s dans les différents Etats contractants selon une clé de répartition qui tienne compte de la densité de population, des capacités économiques et des ressources de chaque pays.

Avec une pétition, les jeunes demandèrent que le droit à l’égalité salariale pour un travail égal soit imposé aussi à l’aide de sanctions. Après 33 ans, il n’est plus possible de tolérer une différence de 23.6% entre les sexes, dont 8.7% relèverait de « discrimination salariale directe ». Il serait donc temps d’introduire des sanctions pour accompagner les contrôles.

Cette année-ci, ce fut Didier Burkhalter, conseiller fédéral qui vient fair un discours: « Agir, c’est aussi participer aux votations et aux élections, là où c’est possible et surtout en Suisse ! Dans le canton de Glaris, le droit de vote est fixé à 16 ans. Permettre aux jeunes de voter dès 16 ans, c’est un signe de confiance dans la jeunesse, et cela démontre qu’il est possible de partager et de remettre la responsabilité. »