• LLL:fileadmin/templates/jugendsession.ch/Resources/Private/Language/fr.locallang.xlf
  • Chercher
  • Media
  • Contact

2013

Après deux ans pendant lesquels la Session des jeunes, scindée, se déroulait dans plusieurs villes de Suisse, cette année les 200 jeunes se réunirent pour la première fois pendant quatre jours à Berne. Les jeunes discutèrent pendant deux jours de « leur » thème au sein d’un groupe de travail, avec des expert-e-s et des politicien-ne-s, avant d’adopter les revendications en plénum. 

Alors que la votation en ligne des thèmes pour la Session des jeunes 2012 avait posé quelques difficultés initiales, tout fonctionna comme sur des roulettes en 2013. Les thèmes sélectionnés concernaient la politique de l’enseignement, les jeunes et l’alcool, l’utilisation et la protection des animaux, la répartition de la richesse et l’obligation de servir. Les jeunes adoptèrent dix revendications sur ces thèmes.

A une majorité écrasante de 164 voix contre 11, les jeunes adoptèrent une revendication selon laquelle personne ne doit être discriminé en raison de son orientation ou de son identité sexuelle. La proposition de taxer progressivement les rémunérations variables (« bonus ») a de son côté été adoptée de justesse, avec 78 contre 67.

« Pour moi, la Session des jeunes à Berne a été une expérience extraordinaire et instructive. J’ai connu plein de personnes intéressantes, dont des personnalités comme par exemple le président de la Confédération Ueli Maurer. [..] Je discute toujours volontiers à l’école de thèmes politiques, comme l’obligation de servir. C’est un thème que j’ai longuement approfondi pendant la Session des jeunes à Berne. »
– Hannes Scherrer, 14 ans, lycéen (Südostschweiz du 20.11.2013, p. 5)