• LLL:fileadmin/templates/jugendsession.ch/Resources/Private/Language/fr.locallang.xlf
  • Chercher
  • Media
  • Contact

2007

Sous la devise « Mécontent(e) du monde d’aujourd’hui ? Alors engage-toi pour le monde de demain », 200 jeunes ont traité les thèmes de la diversité religieuse, du dopage, de l’énergie et de la violence juvénile. Pour des raisons économiques et écologiques, ils/elles recommandèrent au Parlement de rejeter la réadmission des courses de formule 1 en Suisse.

Une autre revendication de la Session des jeunes concernait l’introduction du droit de vote à 16 ans. Cela non seulement au vu de l’incidence qu’ont les décisions politiques sur les jeunes, mais aussi pour éveiller l’intérêt des jeunes à la politique et à la participation. De plus, il faudrait permettre aux jeunes qui s’intéressent et qui s’informent de participer activement à la politique.

« J’ai beaucoup aimé la Session des jeunes. Nous étions un bon groupe de travail et nous avons eu des discussions passionnantes. J’ai aussi trouvé super que le conseiller fédéral Pascal Couchepin nous accueille sur la Place fédérale et qu’il réponde à nos question.
– Interview d’Helen Bänniger, 18 ans, de Richterswil (Zürichsee-Zeitung du 25.09.2007, p. 3)

Vu que la restructuration du Palais fédéral traînait en longueur, la salle du Conseil national ne fut disponible que le dimanche. Les jeunes surent profiter de l’opportunité d’être visibles aussi à l’extérieur et le samedi, ils/elles tinrent leurs débats sur la place fédérale. On n’en vint toutefois pas aux attaques de peinture sur les façades des bâtiments parlementaires, comme les affiches publicitaires le laissaient supposer (ou le craignaient ?).