• LLL:fileadmin/templates/jugendsession.ch/Resources/Private/Language/fr.locallang.xlf
  • Chercher
  • Media
  • Contact

2006

Tout comme le Conseil national et le Conseil des Etats, la Session des jeunes 2006 se tint aux Grisons : pendant la rénovation du Palais fédéral, les chambres fédérales siégèrent à Flims, tandis que la Session des jeunes se tint à Laax. Alors que les années précédentes il y avait toujours un thème général, la Session y renonça cette année au profit du slogan « jeune – globale – engagé ».

En collaboration avec des représentant-e-s de la Poste, de Swisscom et des CFF, ainsi qu’avec des Suisses de l’étranger, les jeunes formulèrent leurs revendications sur le service public, le chômage des jeunes et la participation des jeunes en Europe. Dans le cadre de « JuSe direct », ils/elles demandèrent une augmentation significative des fonds d'encouragement MINERGIE.

Même si les revendications de la Session des jeunes ne sont pas toujours prises en compte par les autorités, elles remplissent, en plus de leur fonction de projet participatif, celle de source d’inspiration : en 2006, les jeunes exigèrent une « Interdiction des armes à feu dans les ménages privés » ; tout juste un an plus tard débutait la récolte de signatures pour l’initiative « Pour la protection face à la violence des armes ».

La Session des jeunes n’a pas seulement profité de la proximité géographique avec le Parlement mais, avec l’entrée en scène du rappeur grison Grimma, elle a aussi apporté une dimension culturelle.  La Session s’est terminée par une visite de son équivalent « adulte », où dans le cadre d’un apéro commun, les jeunes ont eu la possibilité de rencontrer personnellement les membres des chambres fédérales et du Conseil fédéral.