• LLL:fileadmin/templates/jugendsession.ch/Resources/Private/Language/fr.locallang.xlf
  • Chercher
  • Media
  • Contact

2005

La Session des jeunes 2005 s’est penchée sur les thèmes mondialisation, société, mobilité et gens du voyage, frontières, armée, argent, école et profession ainsi que terrorisme et médias. Le dernier thème suscita de grands débats, la Session des jeunes travaillait cette année avec le très contesté « European Security Advocacy Group (ESAG) », qui soutient une lutte militaire contre le terrorisme.

Les revendications de la Session des jeunes étaient aussi controversées : un droit à des places de crèche financées indépendamment du revenu, l’établissement rapide de lieux pour les gens du voyages, une interdiction de licenciements massifs pour les entreprises rentables, l’harmonisation du système d’éducations ainsi que la suppression de l’armée, remplacée par la protection civile.

Concernant la coopération internationale (DDC), les jeunes demandèrent au Conseil fédéral et au Parlement de remplir les objectifs du millénaire de l’ONU et d’investir annuellement 0.7% du PIB dans le DDC ; ils/elles déposèrent également une pétition demandant « [d’abolir] la distinction juridique entre fraude fiscale et évasion fiscale et [d’accorder] une entraide judiciaire et administratives aux autres Etats même dans le cas de simple évasion fiscale ».

L’ESAG finança une table ronde et un exposé du Lt. Col. Michael Chandler, président du « Monitoring Group on Sanctions against Al Qaeda, the Taliban and Associates » ; toutefois, dans leur déclaration, les jeunes privilégièrent le dialogue à la violence : « Une information nuancée et équilibrée permet de sensibiliser la population. C’est une condition pour promouvoir le dialogue entre les peuples et les cultures. »