• LLL:fileadmin/templates/jugendsession.ch/Resources/Private/Language/fr.locallang.xlf
  • Chercher
  • Media
  • Contact

1994

Avec le thème « Jeunesse et climat – plus que des mots... », la Session des jeunes reçut de l’OFEFP (aujourd’hui OFEV) 30 000 CHF pour soutenir des projets concrets de protection de l’environnement. Elle décida de soutenir « Velos für den Osten », un projet de reboisement sur 17 000 hectares au Costa Rica ainsi qu’une initiative à Lucerne pour interdire la circulation de véhicules individuels.

« [La politique] m’intéresse énormément, en tant que fils d’un père noir africain et d’une mère suisse, je me sens même très patriote envers la Suisse. J’ai donc été déçu que le plénum ait rejeté si catégoriquement les mesures de contrainte contre les étrangers criminels. »
– Mike Rutschmann, 18 ans, apprenti de commerce (NZZ du 14.11.1994, p. 13)

« J’estime que les parlementaires devraient gagner plus, ils ne dépendraient plus de leurs postes bien payés dans les conseils d’entreprise, ce qui éviterait les alliances délicates entre politique et économie. »
– Martina Tanner, 19 ans, séminariste (NZZ du 14.11.1994, p. 13)

« J’exige la mise en place d’une classification des consommateurs d’énergie, en fonction de valeurs limites fixées pour chaque institution (p.ex. industrie ou ménage.) Celui qui emploie peu d’énergie doit payer moins que le tarif normal, mais celui qui en emploie plus doit être taxé au-dessus du tarif normal. »
– intervention d’Andreas Tschöpe, adoptée par 109 voix contre 24.